Copyright © Pharmacie de Clarens SA & propriétaires respectifs. Tous droits réservés.


Contact      Mentions Légales      Plan du site

Pharmacie de Clarens
Horaires d’ouverture Contact Liens Vidéos Urgences • Gardes
retourner à la page d'accueil

Cette rubrique est destinée à vous amener des informations sur divers sujets, en rapport étroit avec la pharmacie, et vous apporter nous l’espérons de nouvelles connaissances.


Le saviez-vous ?


Les pharmacies collectent et trient vos médicaments inutilisés et/ou périmés


Depuis quelques années les médicaments ramenés en pharmacie ne sont plus destinés à approvisionner les associations humanitaires, mais cela ne doit pas vous dissuader de rapporter vos médicaments à votre pharmacien quand vous faites le tri de votre armoire à pharmacie. Ces médicaments, après triage, sont désormais collectés pour être transformés en énergie (incinération) et la collecte évite par ailleurs les risques de pollution ou d’ingestion accidentelle (par des enfants par exemple). Certains médicaments intacts sont aussi conservés par notre pharmacie, pour des délivrances de comprimés à l’unité lors de cas d’urgence.

Les pharmacies paient une taxe pour l’élimination de ces médicaments.

Votre pharmacien a l’obligation de reprendre vos médicaments inutilisés et/ou périmés.

L’ordonnance médicale n’est pas un simple « billet à commissions » pour votre pharmacie mais un ordre médical que votre pharmacie honore et exécute, non sans se poser certaines questions


Lorsque votre médecin vous prescrit des médicaments pour une maladie aiguë ou chronique ou un accident, il donne son ordre au pharmacien au travers d’une ordonnance (souvent illisible pour vous !).

Lors de votre passage en pharmacie le pharmacien contrôle pour TOUS les médicaments prescrits sur cette ordonnance si ils sont compatibles ensembles et avec votre traitement chronique (si vous avez un), si les modes d’emplois sont corrects, et il veille à ce que l’assistante vous transmette la totalité des explications pour une prise correcte du médicament et d’autres informations importantes si il y a lieu. En ce qui concerne les traitements chroniques différents contrôles sont effectués dont les dosages, les fréquences de délivrance... Il arrive que le pharmacien contacte le médecin dans certains cas.

Nous effectuons toutes ces vérifications à la Pharmacie de Clarens et à l’issue des différents contrôles le (la) pharmacien(ne) appose un timbre humide personnel sur l’ordonnance à délivrer. Cette validation permet en plus une traçabilité au sein de notre pharmacie.

Les médicaments prescrits par votre médecin ne sont pas toujours pris en charge de la même manière par votre caisse-maladie


Qui n’a pas déjà eu la surprise en se rendant dans sa pharmacie avec une ordonnance de se voir dire qu’il faut payer un ou plusieurs des médicaments prescrits ?

Il arrive que votre médecin vous prescrive en connaissance de cause ou de manière fortuite des médicaments non (ou en partie) pris en charge par votre caisse-maladie. Quand c’est « accidentel » la situation est parfois embarrassante face à votre pharmacien(ne) !

L’Office fédéral de la santé publique a élaboré avec les caisses-maladie une liste de médicaments nommée « Liste des Spécialités » ou « LS » mentionnant tous les médicaments à charge de l’assurance de base. Cette liste est régulièrement mise à jour et comporte normalement suffisamment de médicaments permettant de traiter tous les cas (maladie ou accident).

Elle comporte aussi des médicaments qui ne sont remboursés que dans certains cas bien précis, ou des médicaments remboursés à raison d’un certain nombre d’emballages par année (appelé: limitations).

Vous pouvez consulter la LS sur le lien suivant (Liste des spécialités) et peut-être avant d’avoir une mauvaise surprise chez votre pharmacien(ne), parlez-en à votre médecin !

Depuis le 1er juillet 2001, les pharmaciens sont rétribués par des forfaits pour leur travail, lors de la délivrance d’ordonnances médicales.


On peut être surpris de payer parfois davantage que le prix indiqué sur un médicament. Des surcoûts on été introduits dans la LAMal en 2001. Depuis, ils ont changé de nom plusieurs fois : au début on parlait de taxe pharmacien, puis de forfait et maintenant de validation.

La validation de médicament vient s’ajouter au prix du médicament prescrit sur ordonnance et remboursé par l’assurance. Quant à la deuxième validation, dite de traitement, elle concerne le dossier que le pharmacien doit tenir à jour.

Combien coûtent ces validations ? Ces frais sont-ils perçus quand on fait de l'automédication ? Toutes les pharmacies pratiquent-elles de la sorte ? Ces validations augmentent-elles vraiment les coûts de la santé ?

Les explications de Christian Robert, pharmacien cantonal à Genève.

Source: RSR La Première, émission “On en parle” du 16 avril 2008.